compteur internet compteur de site  
Les ARRÊTS











PRÉAMBULE
Les arrêts constituent une part importante dans la conduite du train.
Le conducteur doit en effet, tout en veillant à la sécurité des circulations et la nécessité évidente de faire l'heure, respecter les impératifs de sa fiche train et notamment les arrêts, qu'ils soient réguliers ou facultatifs.
Il sont motivés par : 

• Le respect du service commercial : 
   • Arrêt pour desserte voyageurs ou marchandises,
   •
• L’exploitation du réseau ferré :
   • Gestion des flux de circulation,
   • Relèves des ADC,
   •
• Le matériel :
   • Changement d’EM de remorque (Changement de mode de traction, électrique ou diesel),
   • Adjonction ou retrait d'engin moteur (Traction en UM ou US),
   •
   •
• Application de procédure :
   • Application du guide de dépannage,
   • Coupure d'urgence,
   • ...
• Fonctionnement d'un automatisme : 
   • VA,
   • KVB,
   • ...
 
Les DIFFÉRENTS TYPES d'ARRÊTS
On distingue quatre types d’arrêt : 
• Les arrêts normaux,
• Les arrêts prescrits,
• Les arrêts par les signaux d’un poste,
• Les arrêts accidentels.

Les ARRÊTS NORMAUX
Ce sont les arrêts prévus par les documents horaires.
L’indication de l’arrêt peut être complétée par un signe (ex : du damier en voie unique) ou par une lettre (ex : C, S…), ce dernier figure sur la fiche train à gauche ou au-dessus des heures de stationnement du train. 

Dans les arrêts normaux on distingue : 
Les arrêts réguliers,
Les arrêts facultatifs.
Les arrêts réguliers
• Les arrêts réguliers doivent toujours être respectés sauf en cas de suppression et sont utilisés pour : 
   • Les arrêts voyageurs,
   • Le terminus du train.

                                                             
Établissement    |    17 23            18 23

                                                        
Établissement    |    9 28
                                   38

representation arret regulier
                                 
representation arret regulier
                                                                             
Représentation : Arrêt Régulier
                                                                       
Représentation : Arrêt Régulier

• Les seuls besoins du service :
   • Ils sont dits « arrêts de service » et repérés par la lettre S placée à gauche ou au-dessous des heures de stationnement du train :
       • Arrêt pour croisement en voie unique,
       • Arrêt dans une gare d’arrêt général,
       • Arrêt pour échange de machines,
       • Arrêt pour le personnel,

Établissement    |  S   17 15       17 22

Établissement    |       17 15
Établissement    | S         22


representation arret s
Représentation : Arrêt S

   • Pour la visite de sécurité des trains de marchandises et de messageries et sont repérés par la lettre V.
Visite technique : 
Les agents de manœuvre et les agents du matériel s’assurent que les différents véhicules sont aptes à circuler en toute sécurité. Pour ce faire, ils vérifient, en fonction du type de train, s’il n’y a pas d’engagement du gabarit (bâche flottante, porte ouverte, etc.), si le matériel est apte (dégâts visibles sur le matériel roulant), …. 

Établissement    |  V   10 05            11 35

representation arret v
Représentation : Arrêt V
Les arrêts facultatifs
Les arrêts facultatifs ne sont réalisés que si les besoins de la circulation du train ou le service du train le nécessitent.

Il existe trois types d'arrêts facultatifs :
• Les «arrêts circulation» ou arrêts [C], le signe [C] est placé à gauche ou au-dessous des heures de stationnement du train :
  • Ils sont utilisés sur les lignes à double voie ou à voie banalisée régulées et à circulation en avance,
  • Ces arrêts sont prévus pour les seuls besoins de la circulation :  
     • Dépassement,
     • Croisement en voie banalisée,
     • ...,
 
• Ils sont respectés : 
   • Seulement si l’arrêt est confirmé par la fermeture des signaux sur voie principale,
   • Obligatoirement s'il est réalisé sur voie de service,

Établissement    |  [C]   17 15            17 17

Établissement    |          17 15            17 17
Etablissement    |  [C]


representation arret c
Représentation : Arrêt [C]

• Les «arrêts de service» ou arrêts [S], le signe [S] est placé à gauche ou au-dessous des heures de stationnement du train :
  • Ils sont utilisés sur les lignes à double voie ou à voie banalisée pour les seuls besoins du service :
      • Relais de personnel de conduite,
      • ...,
  • Ils sont respectés par le conducteur s'il est avisé de leurs nécessités même si les signaux sont ouverts.

Établissement    |  [S]   17 15            17 17

Établissement    |          17 15            17 17
Etablissement    |  [S]


representation arret s
Représentation : Arrêt [S]

• Les arrêts «concernent les trains automoteurs (AUTOM, AUTOR) et sont repérés par la lettre X placée à gauche ou au-dessous des heures de stationnement du train.
  • Ils sont respectés lorsque :
     • Le train n'est pas assuré par un train automoteur (AUTOM ou AUTOR),
     • Le conducteur observe un signe de l'agent de l'établissement ou des voyageurs se trouvant sur le quai, s'il y a des voyageurs à prendre, 
     • Sur l'ordre donné au conducteur par l'agent d'accompagnement chargé du service du train :
          • Verbalement à l'arrêt précédent
          • Ou au moyen d'un coup bref du dispositif de correspondance émis en temps utile, s'il y a des voyageurs à laisser descendre. 
     • En cas de remplacement du train automoteur par un train composé de matériel du parc ordinaire, les arrêts facultatifs deviennent réguliers. Il en est de même en cas d'absence de l'agent d'accompagnement ou si ce dernier ne peut communiquer avec le conducteur, celui-ci devant alors en être avisé.

Établissement    |  X   09 17            09 17

Établissement    |        09 13  
Établissement    |  X        13


representation arret x
                          
representation arret x
                                                                   
Représentation : Arrêt X
                                                                                      
Représentation : Arrêt X
Les ARRÊTS PRESCRITS
Ils sont assimilés aux arrêts normaux :
• Ce sont des arrêts non prévus à la fiche train,
• Ils sont utiles pour les besoins du service (desserte voyageurs supplémentaire, …),
• Ils peuvent être prescrits : 
    • Sur ordre du régulateur,
    • Sur ordre de l’agent circulation,
    • Par les agents des gares,
    • Par les agents de l'équipement.

L’ordre d’arrêt correspondant est donné à l’ADC soit :
• Par écrit, 
• Par téléphone, 
• Par radio, 
• De vive voix s’il est donné par un agent d’accompagnement ou de l’équipement présent sur le train.

Les ARRÊTS par les SIGNAUX d'un POSTE
Ces arrêts sont utilisés pour assurer la sécurité des circulations :
• Rattrapage,
• Nez à nez,
• Prise en écharpe,
• Tracé d'itinéraire,
• Non-fonctionnement d’un circuit de voie, 
• Extinction d’un signal, 
• Protection,
• ...,

Les ARRÊT ACCIDENTELS
Ce sont tous les arrêts qui n’entrent pas dans les catégories ci-dessus.
Ils peuvent être aussi bien occasionnés par :
• Une raison technique (manque d’alimentation en énergie électrique, anomalie à l’engin moteur...),
• Par une cause environnementale (obstacle, signal d’alarme...),
• Toute autre cause (signal d’arrêt à main…).

RÉSUMÉ des ARRÊTS

les differents types d'arret
Les différents types d'arrêts

les arrets normaux
Les arrêt normaux

PARTICULARITÉS LIÉES aux HORAIRES
Dans le cas où l’arrêt doit être aussi court que possible et en principe inférieur ou égal à une demi-minute, la même heure est inscrite deux fois :

Établissement    |  17 15
Établissement    |       15

Le signe + placé à droite de l’heure d’arrivée, de départ ou de passage d’un train dans un établissement indique que le chiffre des minutes doit être majoré d’une demi-minute. 

Établissement    |  17 15 +


Lorsqu’un train arrive, part ou passe à minuit, l’heure est indiquée 0 00 (exemple : 23 59 ). 0 00 

Établissement    |  23 59
Établissement    |       00

Dans le cas où l’horaire est exprimé avec la précision de la déca seconde, l’indication des heures d’arrivée, de départ ou de passage est sous la forme indiquée dans l’exemple suivant :
17 15 0 avec : 0 = 00 seconde, 1 = 10 secondes, 2 = 20 secondes, 3 = 30 secondes, 4 = 40 secondes, 5 = 50 secondes

Établissement    |  17 15 0

Établissement    |  17 15 1

Établissement    |  17 15 2

Établissement    |  17 15 3

Établissement    |  17 15 4

Établissement    |  17 15 5
 


PASS
L’abréviation  «PASS»  mise  au-dessous  de  l’heure  inscrite  en  regard  de  l’heure  du  premier ou du dernier point de jalonnement d’un train sur un document horaire signifie qu’il s’agit d’une heure de passage.
abreviation pass
Abréviation : PASS

Le Point Horaire Obligé : PHO
Le Point Horaire Obligé, repéré « = = = », indique au conducteur de s’efforcer de respecter aussi précisément que possible l’horaire prévu au niveau de ce point.

point d'horaire oblige
Point d'Horaire Obligé

Point d'Arrêt Général
Ce signe figurant à la suite du nom d'un point indique qu'il s'agit d'un "point d'arrêt général" (point ne pouvant être franchi sans arrêt par un train).

point d'arret general
Point d'arrêt général

SUPPRESSION d'un ARRÊT
Pour des raisons liées aux aléas de circulation et à l'organisation certains arrêts réguliers peuvent être supprimés.

La suppression d’un arrêt régulier ne doit pas entraîner une circulation en avance non autorisée. 

Suppression d’un arrêt régulier dans une gare
Un train peut sur une ligne régulée avec l’accord du régulateur, être autorisé à passer sans arrêt dans une gare autre que d’arrêt général où il a un arrêt régulier, s’il n’a pas de service à y effectuer. 
En cas de force majeure :
  • Dérive,
  • Alerte à la bombe,
  • ...,

Le passage sans arrêt d’un train transportant des voyageurs en un point où il avait un arrêt régulier peut également être décidé à l’initiative du Centre Opérationnel de Gestion des Circulations.

Lorsqu’un arrêt est supprimé le conducteur en est si possible avisé :
  • Verbalement par une gare d’arrêt précédente,
  • Par radio,
  • Dans le cas où il n’a pu être informé par avance :
     •  Il reçoit l’autorisation de passer sans arrêt de l’agent sédentaire lorsque le train se présente en gare.
 
Dans une gare de voie unique, l’agent chargé de donner l’autorisation de départ doit dans tous les cas présenter au conducteur :
  • Le signal à main d'AuM lorsque le train se présente en gare.
 
Certaines gares «d’arrêt général» peuvent être franchies sans arrêt par des trains désignés dans des conditions précisées aux LiLis.

Suppression d’un arrêt régulier dans une gare d'arrêt général
Une gare «d’arrêt général» peut être franchie sans arrêt (éventuellement par des voies désignées) : 
  • Par certaines catégories de trains désignées au chapitre 5 des LiLis,
  • Par un train de voyageurs n’ayant pas de service à y assurer. Dans ce cas cette particularité est reprise à la fiche-train sous la forme d’un renvoi piqué dans la colonne horaire, à gauche ou au-dessous de l’heure de passage du train, indiquant en bas de page : 
   • « Le conducteur est autorisé à franchir la gare de … sans arrêt (éventuellement sur la voie …) sous réserve de ne pas dépasser la vitesse de 30 km/h et d’être en mesure de s’arrêter avant le signal implanté à l’extrémité du quai si ce signal est fermé.». 

Suppression d’un arrêt régulier dans un établissement PL (Pleine Ligne) 
Un train peut également être autorisé à passer sans arrêt dans un établissement PL, le cas échéant sur la demande de l’agent d’accompagnement ou de l’agent sédentaire de l’établissement PL. 
Le conducteur en est si possible avisé verbalement par la gare d’arrêt précédente.

Dans le cas où il n’a pu être informé par avance, il reçoit l’autorisation de passer sans arrêt de l’agent d’accompagnement.

Pour prévenir le conducteur de ne pas s'arrêter plusieurs moyens sont employés par les agents sédentaires :  
• Par un ordre verbal donné par radio ou directement lors de l'arrêt précédent, 
• Par la présentation du signal à main d'AuM lors de l'approche de l'arrêt supprimé. 
 
Pour certains arrêts réguliers dans un établissement PL, l'agent d'accompagnement peut prévenir verbalement le conducteur de leur suppression. 
 
Cas particulier : dans une gare de VU le conducteur doit, en plus de l'ordre verbal des agents sédentaires, recevoir une autorisation de mouvement donné par la présentation du signal à main d'AuM. 
VISITE SOMMAIRE
Rôle
Les arrêts quels qu'ils soient et si leur durée le permet doivent être l'occasion pour le conducteur de :
• Contrôler l'état de l'engin moteur,
• Déceler une anomalie rapidement,
• Permettre d'éviter un incident grave. 

A cet effet le conducteur effectue depuis l'extérieur une visite succincte de l'engin moteur depuis le sol en veillant à sa propre sécurité. Cette visite s'appelle  : Une visite sommaire.

Elle consiste à :
Vérifier les organes mécaniques visibles
• Suspension,
• Semelles de frein,
• Sablières,
• Tampons,
• Courroies,… 

Vérifier la température des boîtes d’essieux
• En utilisant le dos de la main et en les comparant.
  • A 40°C, on peut laisser la main, 
  • Entre 50 et 55°C, on ressent des picotements dans la main, 
  • A plus de 60°C, on ne peut plus laisser la main. 

Vérifier l’absence de fuite sous la caisse
• Eau,
• Huile,
• Gasoil,
• Amortisseurs hydrauliques,…
 
Vérifier l’attelage
Après réalisation de l'attelage, le conducteur doit vérifier que toutes les liaisons entre l'engin moteur (ou le groupe d'engins moteurs) et le premier véhicule sont correctement réalisées. Pendant la phase de remplissage de la conduite générale, le conducteur dispose du temps nécessaire pour vérifier : 
• Les liaisons mécaniques, 
• Les liaisons pneumatiques, 
• Les liaisons électriques nécessaires (canalisation d'énergie électrique, câblot du FEP, câblot de la sonorisation, câblot de réversibilité, ...), 
• L’absence de signalisation de part et d'autre de l'attelage. 

De plus ces vérifications permettent de découvrir une éventuelle fuite au niveau des accouplements pneumatiques et d'y remédier avant d'effectuer l'essai des freins. 
 
• Effectuer une purge des réservoirs principaux et des déshuileurs.

En traction électrique
• Vérifier depuis le sol l’état des pantographes, 

Conséquences d’une anomalie à l’appareillage de toiture : 
• Prévenir l’arrachement de la caténaire, 
• Possibilité de contact avec un corps étranger. 
 
Appareils à observer. 
• Pantos, shunts, sectionneur, parafoudres, 
• Isolateurs, systèmes de fixation et articulation. 
 
Points vulnérables. 
• Bandes d’usures des pantos, cornes d’archet, fixation des shunts, bon état des isolateurs. 


• Arrêter les ventilateurs des moteurs sauf :
  • Si l'arrêt est de courte durée,
  • Si l’arrêt n’a pas été précédé d’une marche sur l’erre d’au moins 5 minutes,
  • Si la charge batterie est asservie aux ventilateurs et que la tension de celle-ci est < 60Volts.

En traction thermique
Le CRL doit en plus : 
  • Verrouiller les trappes de toiture et également les trappes de changement de position des réducteurs. (maintien d'une surpression dans les compartiments moteurs pour éviter une pénétration d'eau), 
  • Visite du ou des Moteurs Diesel (UM), 
  • Vérifier les températures d’eau et d’huile, 
  • Vérifier le niveau du combustible, 
  • Arrêter le MD lors des arrêts > 10 mn sauf : 
     • Si la température d’eau est inférieur à 50° C : Pour éviter des dégradations au Moteur Diesel il doit être utilisé à sa température normale de fonctionnement,
     • Si le fonctionnement du Moteur Diesel assure certaines fonctions indispensables (éclairage voyageurs, chauffage rame…),
     • Si le Moteur Diesel a été utilisé à puissance maximale (Pour éviter les points chauds sur un moteur qui a été utilisé à sa puissance maximale, il faut le laisser tourner quelques minutes, ce qui permet son refroidissement par maintien de la circulation du liquide de refroidissement et de la ventilation avant de l'arrêter). 


NOTA : la relance du Moteur Diesel doit être réalisée au plus tard 3 minutes avant la mise en mouvement.

Etre capable de prendre les mesures au cours des arrêts (suite) 
Pour la visite du Moteur Diesel, contrôler les arbres de transmission, courroies…