compteur de visite compteur blog  
Les AUTORISATIONS de MOUVEMENT






PRÉAMBULE
Un train ne doit pas quitter un établissement sans avoir reçu une Autorisation de Mouvement (AuM) :
• A l'établissement d'origine (Voie Principale ou Voie de Service),
• Après un arrêt prévu.
• Dans certains cas : Circulations sur VUT, à contre-voie,
• …

Pour que le conducteur puisse se mettre en mouvement 4 conditions doivent être réunies : 
• Le prêt pour expédition (PPE), le train est prêt pour expédition, 
• Le service du train est terminé (ST), 
• Qu'il soit l’heure de départ, 
• Avoir une autorisation de mouvement (AuM). 

Le conducteur réalise l'assemblage des opérations à nécessaire et peut ensuite se mettre en mouvement.

AGENTS CHARGÉS de DONNER L'AuM
Chaque fois que cela est nécessaire l'autorisation de mouvement (AuM) est donnée par :
• Le gestionnaire d'infrastructure (GI).

Délivrance de l'AuM par le gestionnaire infrastructure (GI)
Le gestionnaire infrastructure délivre l'AuM : 
• A l’établissement d'origine, 
• Après un arrêt prévu, 
• Dans certains cas : Circulations sur VUT, à contre-voie,
• …

L'autorisation de mouvement est transmise au conducteur soit :  
• Par la signalisation,  
• Par le signal à main d'AuM (directement sous la forme manuelle),  
• Par écrit ou par dépêche,  
• Verbalement,  
• Par une mention dans les documents horaires (LiLi),  
• Par la mention PL au document horaire,  
• Par un formulaire d’autorisation de franchissement,  
• Par tout autre moyen défini dans la CLE (Consigne Locale d’Exploitation).
  
Dispositions complémentaires 
Dans un établissement en cas d'absence exceptionnelle de l'agent du SGC (Service de Gestion des Circulations) chargé de transmettre l'autorisation de mouvement le conducteur en est avisé :
• Par écrit d'une gare précédente,
• Par dépêche d'une gare encadrante ou le régulateur.

Le conducteur se conforme aux instructions données par l’ordre écrit ou la dépêche. 

Dans le cas où un agent serait exceptionnellement présent (Gare temporaire ouverte inopinément) le conducteur en est avisé :
• Par écrit d'une gare précédente,
• Par dépêche d'une gare encadrante ou le régulateur.

EAS (Equipement à Agent Seul)
Sur un train EAS le service voyageurs est assuré par le conducteur qui utilise à cet effet pour contrôler la montée et la descente des voyageurs :
• Des moniteurs ou miroirs disposés sur le quai,
• Des moniteurs disposés en cabine de conduite.

Il effectue ensuite la fermeture des portes. Comme la procédure a été effectuée par le conducteur, celui-ci peut se mettre en mouvement si toutes les autres conditions sont requises :
• Heure,
• Position du signal,
• ...

Dans certains cas (absence de RST, Radio Sol Tain), pour répondre aux règles d'équipement en personnel des trains, le conducteur d'un train EAS peut être assisté par un ASCT.

Pour les trains équipés d'un ASCT mais ne comportant pas de dispositif de correspondance, des conditions particulières peuvent être indiquées aux LiLis.

Dans ce cas en fonction des indications de la fiche train, le départ est donné par soit :
• Le conducteur lui-même (EAS),
• Par un Agent Sédentaire (AS).

OBLIGATIONS du CONDUCTEUR APRÈS RECEPTION de l'AuM
L'AuM est délivré par le Gestionnaire d'Infrastructure.

L'AuM constitue une des 4 conditions nécessaires à la mise en mouvement du train. 

Si les 4 opérations ont été réalisées :
• Le Prêt Pour Expédition (PPE), sol et bord 
• Le Service du Train terminé (ST), 
• L’Autorisation de Mouvement (AuM), 
• L’heure de départ.

Le conducteur après avoir reçu confirmation que les opérations ont été réalisées, peut se mettre en mouvement.

ARRÊT d'un TRAIN APRÈS RÉCEPTION de l'AuM
Les agents sédentaires qui ont participé aux opérations du PPE assistent, chaque fois que cela est possible au défilé du train dans le but de déceler les anomalies éventuelles. 

Si une fois le départ donné, le train doit être arrêté il peut l'être soit :
• Par un agent sédentaire qui se rend compte de cette nécessité en commandant l'arrêt par l'émission de coups de sifflet saccadés ou tout autres moyens,
• Par l'agent d'accompagnement du train :
   • Par le dispositif de correspondance, en commandant l'émission d'une série de coups brefs de ce dispositif,
   • A l'aide du signal d'alarme,
• Par tout agent qui constate une anomalie.

Le conducteur doit s'arrêter d'urgence dès qu'il voit ou entend ces signaux et tout autre agent les percevant doit, de son côté, chercher à provoquer l'arrêt du train.

Cet arrêt est un arrêt accidentel. La reprise de marche s'effectue selon la règle de l'arrêt accidentel.

CABINE en AVAL du SIGNAL de SORTIE
Rappel définition du signal de sortie
Signaux qui interdisent aux circulations de s'engager soit :
• Sur une autre voie,
• Au-delà de la gare ou du poste.

Par exemple :
• Les carrés de départ des voies à quai,
• Les sémaphores de block manuel, (les sémaphores de BA ne sont pas considérés comme signaux de sortie),
• ....

Départ d'un train en aval du signal de sortie
Le conducteur doit recevoir une autorisation de mouvement, mais cette AuM ne peut plus être transmise par la signalisation.
Il faut dans ce cas recevoir l'AuM soit par :
• Le signal à main d'AuM,
• Une AuM transmise par écrit ou par dépêche,
• Verbalement,

En BAL
L'AuM est délivrée au conducteur : 
• Par l'indication du signal de sortie, si son franchissement n'excède pas 3 minutes,
• Si le franchissement excède 3 minutes l'AuM est transmise par le gestionnaire infrastructure :
   • Sous la forme manuelle,
   • Par écrit ou par dépêche,
   • Verbalement.

En BM
Dans un établissement PL (Pleine Ligne) l’AuM est transmise par l’indication du signal de sortie avant son franchissement.

Dans une gare ou dans une gare temporaire ouverte au service, l'AuM est transmise par le gestionnaire infrastructure :
   • Sous la forme manuelle,
   • Par écrit ou par dépêche,
   • Verbalement.

En BAPR
L'AuM est transmise par le gestionnaire infrastructure :
   • Sous la forme manuelle,
   • Par écrit ou par dépêche,
   • Verbalement.