La VUTR
(Voie Unique à Trafic Restreint)




PRINCIPE

Certaines lignes à voie unique, normalement fermées au service voyageurs et ouvertes au seul service marchandises et dont l’exploitation a été rendue la plus économique possible sont désignées au Livret de la marche des trains ou Livret Ligne comme Lignes à "Trafic Restreint". 

Ces lignes sont exploitées selon des modalités particulières fixées, encore aujourd’hui, par le « Règlement des lignes à voie unique à trafic restreint » datant de 1939 , appelé aujourd'hui Règlement S4B.

Ces lignes à voie unique ont un trafic faible, entre 2 et 4 trains par jour.

Une Consigne de ligne (Consigne Régionale S4B) remplaçant les Renseignements Techniques du Livret de la Marche des Trains ou livret ligne précise, pour chaque ligne à trafic restreint, les conditions d'application du présent Règlement, elle désigne :
• Le Chef de Ligne,
• L'Indication des établissements,
• Les Liaisons téléphoniques,
• Les Limites de vitesse de la ligne,
• La masse des trains,
• Le freinage des trains, 
• Les Conditions d'espacement des trains de même sens,
• Les Conditions de distribution du Programme de circulation,
• ...

Aucun enclenchement n'est prévu, la sécurité des circulations des trains est assurée par le chef de ligne et les agents de desserte.

Ce Programme de Circulation, préétabli par un Chef de Ligne, généralement le Chef de Gare origine de la section de ligne ainsi exploitée, et appliqué par l’agent "exploitation" accompagnant le train. Il donne en  temps utile au conducteur les renseignements et ordres relatifs à la sécurité.

Les établissements peuvent ne pas être occupés par un agent de sécurité et ne pas être directement reliés par téléphone entre eux. 

Sauf indication contraire du règlement, les prescriptions réglementaires ordinaires cessent d'être applicables sur ces lignes, qui sont exploitées dans les conditions indiquées ci -après. 

Certains points de la ligne (gare, PN non gardés) peuvent être désignés « d’arrêt général » par la consigne de ligne. 

Une circulation sur VUTR s’effectue sous la responsabilité : 
• Du chef de ligne, 
• Du chef de train, 
• Du conducteur.

Les ÉTABLISSEMENTS

Les Etablissement, y compris les embranchements particuliers, ne comportent pas normalement de signaux.

Certains d’entre eux peuvent toutefois comporter une pancarte « Gare », une pancarte « mi-blanche, mi-noire », un signal d’entrée, ... 

Toutes les aiguilles, qu’elles soient prises en pointe ou en talon, ne doivent pas être franchies à une vitesse supérieure à 30 Km/h.
Cette limitation de vitesse (à observer sur les aiguilles), ainsi que les autres limitations permanentes de vitesse, sont inscrites à la Consigne de Ligne.
Elles ne sont pas rappelées par des signaux sur le terrain. Leur emplacement peut, si cela est nécessaire, être indiqué par des repères non éclairés la nuit.

Certains établissements (postes de bifurcation, traversée d'’un réseau secondaire, etc.) peuvent comporter des signaux (Gare). Les conditions d’'utilisation de ces signaux font l'objet de consignes locales.

Types de configuration des établissements.
embranchement particulier
Embranchement Particulier (EP)

embranchement particulier
Embranchement Particulier avec repère d'entrée (EP)

embranchement particulier
Etablissement avec voie de gauche pour croisement

gare
Gare

CIRCULATION

Consigne de ligne
Lorsqu'un conducteur doit circuler sur une VUTR, il doit :
•  Prendre connaissance et respecter les règles fixées par la consigne de ligne, 
•  Recevoir verbalement l’autorisation de départ du chef de train sous la forme « départ », 
•  Respecter le programme de circulation (nature des trains (réguliers ou facultatifs), ainsi que leur horaire, croisement...), 
•  Ne pas circuler en avance, 
•  Ne pas dépasser la vitesse-limite indiquée à la consigne de ligne, 
•  Ne pas dépasser 30Km/h sur toutes les aiguilles (ou une vitesse inférieure indiquée à la consigne de ligne).
Généralités
Dans tous les cas se reporter à la consigne de ligne.

Croisement
Les croisements doivent de préférence être effectués dans les établissements qui comportent une voie de dédoublement de la voie. 

Chacun des trains croiseurs doit alors, en principe, entrer sur la voie de gauche. 

—a) Si le Programme de circulation prévoit l'intervention d'un agent de l'établissement pour disposer les aiguilles, cet agent doit, cinq minutes au moins avant l'heure normale d'arrivée du premier train, décadenasser les deux aiguilles d'entrée et disposer chacune d'elles pour la voie de gauche.
Après le départ des trains, qui talonnent l'aiguille de sortie, l'agent recadenasse les aiguilles. 

—b) Si le Programme de circulation ne prévoit pas l'intervention d'un agent de l'établissement, chacun des trains doit s’arrêter avant l'aiguille d'entrée, le chef de train ne donnant au mécanicien l'ordre d'entrer en 
gare qu'après avoir décadenassé et disposé convenablement cette aiguille.
Au moment du départ, chaque train, qui talonne l'aiguille de sortie, s'arrête après cette aiguille, et le chef de train la recadenasse.

En cas de croisement, les Conducteurs doivent marcher à vue depuis l'aiguille d'entrée.
Ils doivent s'arrêter sans engager le croisement de l'aiguille de sortie.
Les chefs de train doivent communiquer entre eux, et chacun d'eux ne doit donner le signal de départ qu'après l'arrivée du ou des trains croiseurs, et après avoir vérifié que le croisement de l'aiguille de sortie est bien dégagé. 

Des dispositions analogues sont à appliquer, d'une manière générale, dans tous les cas où plusieurs trains doivent se trouver simultanément dans un même établissement (garage, etc.).

Les croisements doivent être exceptionnels.

Manoeuvre
Les manœuvres effectuées par un train doivent dégager la voie sur laquelle un autre train est attendu 15 minutes au moins avant l’heure normale d’arrivée de ce dernier train.
Elles n’ont pas à être protégées.
Si par cas de force majeure (incident, détresse, ...) la voie ne pouvait être ainsi dégagée, l’agent commandant la manœuvre devrait immédiatement en faire assurer la protection par signaux à main, du côté du train attendu, dans les conditions ordinaires concernant la protection des obstacles.

Les manœuvres effectuées par un train sont commandées par le Chef de Train et sont exécutées dans les conditions ordinaires.

Etablissement précédé d'une pancarte "GARE"

1. Se mettre en mesure de s’arrêter au repère d’entrée. 
2. Si un signal d’arrêt est présenté au repère d’entrée : 
       • S’arrêter avant le signal d’arrêt :  
             • Le repère d’entrée peut être constitué par un panneau portant les indications C, S
             • Respecter éventuellement un SAM (Signal d'Arrêt à Main),
             • Si présence d'un SAM, après son effacement reprendre sa marche.
2. Aucun signal d’arrêt n’est présenté au repère d’entrée :
       3. Observer la marche à vue (MàV) depuis le repère d’entrée jusqu'à l'arrêt en gare.

4. Recevoir une Autorisation de Départ (AD), (verbalement). 
5. Repartir en marche normale sans dépasser 30 km/h.

circuler en vutr
Circuler en VUTR
Etablissement non précédé d'une pancarte "GARE"
Observer la marche à vue depuis l'aiguille d'entrée.


Passage à niveau non gardés et PN gardés.

La consigne de ligne précise les dispositions à observer à l'approche et au franchissement.