Les TRAMES SPÉCIALES




REMISE à ZÉRO des DÉCODEURS

Le paquet de données DCC pour la remise à zéro générale des décodeurs est constitué de trois octets dont tous les bits sont à zéro.

Lorsqu’un décodeur reçoit ce paquet de données, il doit effacer toutes ses mémoires non permanentes (y compris les données de vitesse et de sens de marche) et revenir à son état normal de mise sous-tension.

Si la motrice est en mouvement le décodeur doit lui appliquer un arrêt d’urgence.

Préambule   Octet 1   Octet 2   Octet 3  
1111111111111111 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
1
1) 2) 3) 4) 5) 6) 7) 8)
Trame de remise à zéro des décodeurs

Explication de la Trame DCC :
1) Préambule
La trame commence par l'envoi du Préambule (16 bits à "1").

2) Séparation par un bit "START" à "0".

3) Envoi de l'octet 1 : 
Tous les bits de l'octet sont  à "0" indiquant que l'on s'adresse à tous les décodeurs.
Nota : Voilà pourquoi cette adresse n'est pas disponible pour commander une locomotive. 

4) 
Séparation par un bit "START" à "0".

5) Envoi de l'octet 2 :
Tous les bits de l'octet sont  à "0".

6) 
Séparation par un bit "START" à "0".

7) Envoi de l'octet 3 de contrôle :
• La valeur des bits de l'octet 3 (de contrôle) dépend de l'octet 1 et de l'octet 2,
• L'octet de contrôle est calculé par la centrale DCC en effectuant un "OU EXCLUSIF" ou"XOR",
• Les bits de l'octet 1 et de l'octet 2 sont additionnés bit à bit en utilisant la fonction "OU EXCLUSIF",
Tous les bits de l'octet 2 et 3 étant à zéro, l'octet 3 (de contrôle) est à zéro. 

Nota :
L'octet de contrôle calculé est inséré dans la trame DCC qui est ensuite envoyée sur la voie.
Le décodeur concerné par l'adresse envoyée, calcule de son côté l'octet de contrôle. (Des mauvais contacts ou parasite pouvant altérer le contenu du signal envoyé par la centrale).
Le décodeur compare ensuite l'octet de contrôle envoyé par la centrale DCC et celui qu'il a calculé. Si les deux concordes la trame est acceptée et exécutée dans le cas contraire la trame est refusée.

8) 
Bit "STOP" à "1".
Fin de transmission du paquet.

Nota :
Il arrive parfois que la modification des Variables de Configuration (CV) d'un décodeur ne donne pas le résultat attendu.
Il faut ainsi procéder à la Remise A Zéro du décodeur pour tout remettre à plat.
Mais il arrive aussi que les CV du décodeur ne reviennent pas toutes à leur état initial. (Vécu).

Ainsi il m'est arrivé qu'après avoir modifié les CV du décodeur, de vouloir revenir à la configuration d'usine.
Mais après avoir réalisé cette remise à zéro, le réglage de la vitesse était devenu impossible (le moteur passait immédiatement à vitesse maximale).
Il a fallu, après beaucoup de recherches, venir modifier la CV2 pour régler manuellement la tension de démarrage du décodeur, pour retrouver un fonctionnement normal.
 
Il est également possible de réaliser un HARD RESET. (Remise à Zéro dans le HARD du décodeur).
Pour cela il faut entrer certaines valeurs dans une CV en particulier. (Voir notice du décodeur).

1) Décodeur LENZ : Ecrire la valeur 33 dans la CV8,
2) Décodeur ESU : Ecrire la valeur 8 dans la CV8, 
3) Décodeur ZIMO :Ecrire la valeur 8 dans le CV8,
4) Décodeur LOKPILOT : Ecrire la valeur 8 dans la CV8,
5) Décodeur UHLENBROCK : Ecrire la valeur 1 dans la CV59.
TRAME VIDE ou IDLE

Les décodeurs qui reçoivent ce paquet de données ne doivent pas déclencher de nouvelles actions et se comporter comme si ils avaient reçu un paquet de données adressé à un autre décodeur.

Si au bout d’une certaine durée aucun ordre n'est arrivé à un décodeur (programmée dans le décodeur), il se met automatiquement en situation initiale comme à la mise sous tension. Ce dispositif appelé chien de garde prévient toute situation de blocage du décodeur ou de la station de commande.

La trame IDLE permet aux décodeurs de rester synchronisés.

Cette trame permet également de maintenir la "puissance" sur le réseau.

Préambule   Octet 1   Octet 2   Octet 3  
1111111111111111 0 1 1 1 1 1  0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 1 1 1  1
1) 2) 3) 4) 5) 6) 7) 8)
Trame vide ou idle

Explication de la Trame DCC :
1) Préambule
La trame commence par l'envoi du Préambule (16 bits à "1").

2) Séparation par un bit "START" à "0".

3) Envoi de l'octet 1 :
• Tous les bits de l'octet sont à "1" indiquant une trame vide ou IDLE.
Nota : Voilà pourquoi cette adresse n'est pas disponible pour commander un accessoire.

4) 
Séparation par un bit "START" à "0".

5) Envoi de l'octet 2 :
• Tous les bits de l'octet sont à "0".

6) 
Séparation par un bit "START" à "0".

7) Envoi de l'octet 3 de contrôle :
• La valeur des bits de l'octet 3 (de contrôle) dépend de l'octet 1 et de l'octet 2, 
• L'octet de contrôle est calculé par la centrale DCC en effectuant un "OU EXCLUSIF" ou "XOR",   
• Les bits de l'octet 1 et de l'octet 2 sont additionnés bit à bit en utilisant la fonction "OU EXCLUSIF",
• Tous les bits de l'octet 2 sont à "1" et l'octet 2 étant à "0", tous les  bits de l'octet 3 (de contrôle) sont à "1".  

Nota :
L'octet de contrôle calculé est inséré dans la trame DCC qui est ensuite envoyée sur la voie.
Le décodeur concerné par l'adresse envoyée, calcule de son côté l'octet de contrôle. (Des mauvais contacts ou parasite pouvant altérer le contenu du signal envoyé par la centrale).
Le décodeur compare ensuite l'octet de contrôle envoyé par la centrale DCC et celui qu'il a calculé. Si les deux concordes la trame est acceptée et exécutée dans le cas contraire la trame est refusée.

8) 
Bit "STOP" à "1".
Fin de transmission du paquet.

SIGNAL d'ARRÊT GÉNÉRAL

Préambule   Octet 1   Octet 2   Octet 3  
1111111111111111 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 D C 0 0 0 0 C C C C C C C C 1
1) 2) 3) 4) 5) 6) 7) 8)
Trame d'arrêt général

Explication de la Trame DCC : 
1) Préambule 

• La trame commence par l'envoi du Préambule (16 bits à "1").

2) Séparation par un bit "START" à "0".

3) Envoi de l'octet 1
• Tous les bits de l'octet sont à "0" indiquant que l'on s'adresse à tous les décodeurs. 
Nota : Voilà pourquoi cette adresse n'est pas disponible pour commander une locomotive.  

4)
Séparation par un bit "START" à "0".

5) Envoi de l'octet 2 : 
• L'octet commence avec les bits  7 à "0", 6 à "1",
• Le bit 5 "D" indique la direction de la locomotive : (Non significatif pour cette fonction)
   • "0" donne la marche arrière, 
   • "1" donne la marche avant.
• Le bit 4 "C" indique un codage de vitesse à 14 ou 28 pas : (Non significatif pour cette fonction)
   • "0" vitesse codée sur 14 pas,
   • "1" vitesse codée sur 28 pas.
• Les bits 3, 2, et 1 sont à "0". (Non significatif pour cette fonction)
• Le bit 0 "S" indique :
  • "0" tous les décodeurs qui contrôlent une locomotive doivent entamer la procédure d’arrêt de celle-ci (ralentissement puis arrêt fonction de l’inertie programmée dans le décodeur),
  • "1" tous les décodeurs doivent arrêter immédiatement les locomotives en coupant l’alimentation du moteur. (Emergency Stop)

6)
Séparation par un bit "START" à "0".

7) Envoi de l'octet 3 de contrôle : 
• La valeur des bits de l'octet de contrôle dépend de l'octet 1 de l'octet 2
• L'octet de contrôle est calculé par la centrale DCC en effectuant un "OU EXCLUSIF" ou "XOR"
• Les bits de l'octet 1 et de l'octet 2 sont additionnés bit à bit en utilisant la fonction "OU EXCLUSIF", 
• Tous les bits de l'octet 1 étant à "0", l'octet 3 sera égal à l'octet 2.

Nota : 
L'octet de contrôle calculé est inséré dans la trame DCC qui est ensuite envoyée sur la voie. 
Le décodeur concerné par l'adresse envoyée, calcule de son côté l'octet de contrôle. (Des mauvais contacts ou parasite pouvant altérer le contenu du signal envoyé par la centrale). 
Le décodeur compare ensuite l'octet de contrôle envoyé par la centrale DCC et celui qu'il a calculé. Si les deux concordes la trame est acceptée et exécutée dans le cas contraire la trame est refusée.

8) 
Bit "STOP" à "1".
Fin de transmission du paquet.