Les ÉPOQUES en MODÉLISME FERROVIAIRE
(NEM 800 et 810F)










GÉNÉRALITÉS
Dans l'histoire du chemin de fer, on voit nettement se dessiner des époques, qui se signalent par des évolutions techniques et par des changements dans les structures socio-économiques.  
Ces époques se distinguent tant par :
• Le type de construction,
• Les couleurs et marquages des véhicules,
• Les constructions et la signalisation.

Les véhicules et accessoires sont à rattacher à une époque bien définie. Pour les réseaux modèles il est également conseillé de leur attribuer une époque selon leur thématique et leur configuration.

CLASSIFICATION des ÉPOQUES
Aux chemins de fer européens, ce sont six époques qui, du point de vue du modéliste, peuvent être distinguées, sans que pour autant leurs limites puissent en règle générale être fixées précisément. Ces Transitions évolutives se chevauchent et sont spécifiques à certaines régions.  

Nombre de changements se laissent par ailleurs percevoir au cours ces époques, qui invitent à y distinguer des périodes, qu'il n'est pas possible d'unifier pour chaque pays vu les différences d'évolution de chaque pays ou administration. Cette norme spécifie les époques.  

La limitation plus spécifique des époques convenant à un pays ainsi que la classification plus précise en périodes et leurs caractéristiques font l'objet d'annexes spécifiques à ce pays, lesquelles sont classées en recommandations.

DÉNOMINATION et USAGE
Les époques sont repérées par des chiffres romains, les périodes sont repérées par des lettres minuscules ajoutées aux époques (exemple : "Epoque IVb").  

Recommandation est faite aux fabricants de modèles ferroviaires et d'accessoires, de s'attacher dans leurs réalisations à la conformité à une époque et d'en faire état dans leurs catalogues.

ÉPOQUE I
(1832 - 1925)
• Constitution du réseau français, par de nombreuses compagnies privées qui chacune utilisent leurs propres matériels.

Période a : 1832 - 1870
• Constitution du réseau ferré français, l’âge d’or du matériel roulant ultracourt de l’époque "héroïque".

Période b : 1871 - 1918
• Les locomotives à vapeur prennent leurs formes définitives, la CIWL (Compagnie Internationale des Wagons Lits) est créée.
• Suite aux lois Freycinet (1879)
, de nombreuses lignes secondaires, de nombreuses lignes secondaires ou d’intérêt local sont créées et exploitées par de nombreuses compagnies différentes
(le plus souvent à voie métrique),
• Apparition en 1875 du "Porteur Decauville", qui généralisera l’utilisation de la voie de 60 pour les usages agricoles, industriels et militaires.

Période c : 1918 - 1925
• Arrivée des machines "Armistice" et "US-Army", création du réseau AL (Alsace-Lorraine), de l’OCEM (Office Central d'Études de Matériel de chemins de fer) et de la convention RIV (Regolamento Internazionale Veicoli), permettant l’échange des wagons entre pays,
• Création des premiers autorails à voie métrique sur la base de châssis routiers de l’US Army (GMC)
ÉPOQUE II
(1926 - 1945)
• Les compagnies privées se sont regroupées, une unification débute entre les compagnies, mais les matériels conservent leurs spécificités au moins pour la décoration.

• Unification intensive des constructions et règlements d'exploitations couvrant plusieurs pays (RIV, RIC),
• Introduction de la traction électrique.
• Introduction des signaux lumineux.

Période a : 1926 - 1933
• Apparition des écrans pare-fumée et des voitures métalliques (OCEM, NORD), électrification1,5 kV sur le PO (Paris Orléans), le MIDI et le PLM (Paris-Lyon-Marseille).

• Amélioration du rendement des locomotives à vapeur.

Période b : 1934 - 1937
• Uniformisation de la signalisation française
• Extension des autorails,
• Exploitation commune du PO (Paris Orléans) et du MIDI, nouvelle répartition territoriale entre le PO (Paris Orléans) et l’ETAT,
• Généralisation de l’exploitation par autorails sur la plupart des voies métriques subsistantes (Billard ou Renault).

Période c : 1938 - 1945
Création de la SNCF Grand brassage du matériel qui conserve les couleurs des anciens réseaux.

ÉPOQUE III
(1946 - 1970)
• Reconstruction après la guerre et développement d'un parc moteur moderne,
• Unification du réseau et du matériel par la SNCF.  
• Déclin rapide de la traction vapeur au profit de la traction diesel et électrique.  
• Unification de la décoration du matériel (ex vert « wagon » pour les voitures).

  
logo sncf
Période a : 1946 - 1949
• Arrivée des machines à vapeur « unifiées », «Armistice » et des « 141 R », nombreuses mutations entre régions,
• Apparition des voitures DEV et des wagons « standard », extension du diesel pour les manœuvres,
• Les livrées des anciens réseaux sont encore visibles, mais pour peu de temps.

Période b : 1950 - 1955
• Mise en place du premier plan de marquage unifié concernant toutes les catégories de matériel,
• Extension du courant 1.5 kV (Paris/Dijon) et départ de 25 kV,
• Apparition des autorails unifiés et des voitures inox.

Période c : 1956 - 1960
• Suppression de la 3ème classe et renumérotation des voitures,
• L’EST et le NORD sous caténaire 25 kV,
• Lancement des machines diesel de ligne et du réseau TEE Nouvelle génération de locomotives électriques unifiées.

Période d : 1960 - 1970
Nouveau plan de marquage pour les engins de traction (1961) concernant plus particulièrement les diesels et autorails.
Numérotation UIC pour les wagons (1964).
Marquage simplifié (1965) puis numérotation UIC (1968) pour les voitures qui voient apparaître de nouvelle livrées (rouge, puis vert/gris).

Large développement de l’incorporation de porte-autos dans des rapides de grand parcours. Extension du parc de wagons à bogies. A la suite aux nombreuses fermetures de lignes secondaires, sont créés les premiers chemins de fer touristiques, exploitant soit du matériel dans son état historique, soit avec un aspect "contemporain".
ÉPOQUE IV
(1971 - 1990)

Achèvement du changement de système de traction :
• Disparition totale de la vapeur,
• Début de recul de la traction diesel au profit de la traction électrique
• Introduction d'un schéma de marquage international du parc de véhicules remorqués.
• Apparition des premières livrées colorées sur les locomotives et les voitures.
• Mise en service du TGV-PSE.

Période a : 1971 - 1979
• Fin de la vapeur, des voitures à essieux et des wagons anciens. Réforme des structures et du partage territorial de la SNCF.
• Extension de la traction diesel et des turbotrains rapidement stoppés par la « crise de l’énergie », reprise des électrifications.
• Apparition des voitures CORAIL.

logo sncf
Période b : 1980 - 1990
• Début de l’ère du TGV avec la mise en service de la ligne nouvelle PARIS SUD-EST,
• Remaniement de principe du schéma de marquage international des véhicules,
• Choix de couleurs plus efficaces pour l’image de marque.

logo sncf
ÉPOQUE V
(1991 - 2004)

• Nouvelle Image de la SNCF (nouveau logo),
• Diversification de l’aspect du matériel par sa spécialisation :
    • Par activités,
    • Par son attribution aux régions.

 • Livrées plus marquantes du matériel afin d'améliorer l'image de marque, • Libéralisation des réseaux, • Transformation des chemins de fer d'état en sociétés à actionnariat.  • Séparation des infrastructures et de la traction ainsi que du trafic voyageurs et marchandises, même en dehors des réseaux principaux.   • Construction de lignes à grande vitesse.

• Livrées plus marquantes du matériel afin d'améliorer l'image de marque,
• Libéralisation des réseaux,
• Transformation des chemins de fer d'état en sociétés à actionnariat.
• Séparation des infrastructures et de la traction ainsi que du trafic voyageurs et marchandises, même en dehors des réseaux principaux.

• Construction de lignes à grande vitesse.
Période a : 1991 - 1995
• Mise en service du TGV Atlantique Mise en service du tunnel sous la Manche Adoption du logo avec casquette,
• Les trains omnibus deviennent des trains express régionaux (TER).

Période b : 1995 - 1998
• Livrée multiservice sur les locomotives,
• Première modernisation des voitures CORAIL+.

Période c : 1998 - 2004
• Transfert de la gestion des TER aux régions,
• Séparation des activités et apparition des livrées spécifiques à celles-ci sur les locomotives (FRET, EN VOYAGE, …),
• Seconde modernisation des voitures CORAIL « TEOZ ».

ÉPOQUE VI
2005 - ____

• A côté des " anciens" chemins de fer, de nouvelles entreprises de transport ferroviaires sans infrastructure propre s'établissent avec leur matériel de traction et leurs livrées personnelles en service voyageurs et en service marchandises, national et international.

• Amélioration du schéma de numérotation UIC avec 12 chiffres.  

• Passage des accords internationaux existants (RIC, RIV, etc..) vers les nouvelles directives conformes aux prescriptions européennes (OTIF, TSI).



 logo sncf
• Abandon du management commun des wagons marchandises (EUROP et OPW),
• Les lignes à grande vitesse nationales réservées au seul trafic voyageur se développent en un réseau international, 
• Les services marchandises dans les petites gares et leurs installations sont abandonnées ainsi que des gares de triage, 
• En service "voyageurs" des rames fixes et réversibles prédominent, le service "marchandises" est surtout composé de trains complets. 

Période a : 2005 - _____
• Application des directives européennes ouvrant le réseau ferré à la concurrence,
• Circulation effective des premiers trains d’opérateurs privés sur le réseau principal,
• Les matériels destinés au trafic voyageur régional sont choisis par les collectivités territoriales.

• Application d’un nouveau logo "CARMILLON".