Le JRT




                                  




GÉNÉRALITES
Le JRT est un disjoncteur ultra rapide, utilisé sur les locomotives à courant continu type, BB8500, BB25500 et anciennement sur les CC6500. 

Il protège l'ensemble des circuits haute tension de la locomotive sous l'effet :
• Soit d'une surintensité,
• Soit du fonctionnement d'un relais de protection,
• Soit sur action du bouton de déclenchement (ZDJ).

Les disjoncteurs JRT sont des appareils d’interruption à fermeture électromagnétique ou électropneumatique. Ces disjoncteurs comprennent essentiellement : 
• Un dispositif de coupure haute tension, 
• Un bloc de commande. 

Leur constitution est sensiblement identique et ne diffère qu’au niveau du bloc de commande 

DESCRIPTION du DISJONCTEUR JRT
Le JRT comprend :
• Un ensemble de contact principaux HT, l'un fixe, l'autre mobile, avec soufflage magnétique,
• Un dispositif de commande et de maintien avec un mécanisme de verrouillage permettant une séparation très rapide des contacts,
• Un déclenchement ultra rapide à maximum d'intensité,
• Un ensemble de contacts auxiliaires basse tension.
 

disjoncteur jrt
Disjoncteur JRT

Le dispositif de coupure haute tension est constitué de :
• Un contact fixe en série avec les bobines de soufflage,
• Un contact mobile porté par le levier et maintenu ouvert par l’action du ressort R1 grâce à la tige isolante et au levier, 
• Une bobine de soufflage constituée par la barre d’arrivée du courant, 
• Une cheminée de soufflage. 

dispositif de coupure ht
Constitution du dispositif de coupure HT

Le bloc de commande est constitué de :
• Un dispositif de fermeture électromagnétique qui actionne le contact mobile grâce à : 
     • Un électro-aimant de fermeture EA(FR)DJ, 
     • Deux leviers d’entraînement : 
         • Un levier L1 relié à EA(FR)DJ,
         • Un levier L3 relié au ressort R1.  

Le levier L1 est claveté sur l’arbre « A » et le levier L3 est monté libre. Ils peuvent être solidarisés par un dispositif d'embrayage, 

• Un dispositif de maintien constitué par un électro-aimant EA(MT)DJ pour le maintien électrique et un levier L2 pour le maintien mécanique, 
• Un dispositif d’ouverture constitué par le ressort R1 et le percuteur. 

bloc de commande du jrt
Constitution du bloc de commande du JRT
PRINCIPE de FONCTIONNEMENT du DISJONCTEUR JRT
Fermeture du disjoncteur
L’excitation de l’électro-aimant de maintien EA(MT)DJ permet :
• De libérer le percuteur,
• Et ensuite au dispositif d'embrayage de solidariser les leviers L1 et L3.

alimentation de ea(mt)dj
Alimentation de EA(MT)DJ
               
L’excitation de l’électro-aimant de fermeture EA(FR)DJ provoque :
• La rotation des leviers L1 et L3 autour de l’axe « A », 
• La tige isolante pousse le levier,
• Le contact mobile se ferme,
• Le ressort R au niveau du contact mobile assure la pression de contact,
• Le maintien mécanique du disjoncteur fermé est assuré par l’enclenchement du levier L2 sur le levier L1.


alimentation de ea(fr)dj
Alimentation de EA(FR)DJ
                                                                                      
L’électro-aimant de fermeture EA(FR)DJ est désexcité : 
• Le disjoncteur se maintien fermé par l’enclenchement du levier L2 sur le levier L1.

ea(fr)dj est desexcite
EA(FR)DJ est désexcité
Ouverture du disjoncteur
La désexcitation de l’électro-aimant de maintien EA(MT)DJ provoque : l’ouverture du disjoncteur par l’action sur le percuteur P : 
• La tige est rappelé vers le bas par le ressort R,
• Dans sa descente la tige heurte le percuteur qui pivote sur son axe,
• Le percuteur frappe le dispositif d'embrayage, 
• Le dispositif d’embrayage désolidarise les leviers L1 et L3, 

desexcitation de ea(mt)dj
Désexcitation de EA(MT)DJ

• Le levier L3 soumis à l’action du ressort R1 tire sur la tige isolante, 
• La tige isolante provoque l’ouverture du contact mobile par la rotation du levier sur son axe, 
• Le dispositf d'embrayage libère le dispositif de maintien mécanique L2,
• Le levier L1 sous l’action du ressort R2 revient à sa position initiale,

Le disjoncteur est ouvert.

ouverture du disjoncteur
Ouverture du disjoncteur

PARTICULARITÉ d'OUVERTURE du DISJONCTEUR JRT
Le disjoncteur JRT est équipé d’un dispositif d’ouverture sans désexcitation de l’EA(MT)DJ en cas de surintensité. 
L'intensité de réglage est réglé sur 6000 ampères.

Ce dispositif constitué par un électro-aimant de déclenchement (ED) provoque :
• L’ouverture du disjoncteur grâce aux levier H, G qui pivote sur son axe et la tige T2 qui pousse le percuteur,
• Si le disjoncteur ne s’ouvre pas malgré l’action de l’axe de déclenchement (contacts restés collés) le levier H entraîné par l’excitation de l’électro-aimant de déclenchement (ED) frappe le talon du contact mobile et en assure l’ouverture forcée.

Dans le cas d'une surintensité
dispositif de surintensite
                  
coupure par circuit de surintensite
                                                  
Dispositif de surintensité
                                                                                                                           
Coupure par circuit de surintensité

les deux façons d'ouvrir le dj
                   
disjoncteur ouvert
                    
Le percuteur pivote ou le levier H percute le contact mobile
                                                                                                 
Le disjoncteur s'ouvre
Dans le cas où le disjoncteur se ferme sur un court-circuit, il s’ouvre immédiatement sous l’action de l’électro-aimant de déclenchement ED.
Un dispositif électrique « anti-pompage » s’oppose à la réalimentation de l’électro-aimant de fermeture EA(FR)DJ par coupure de son circuit.
Une nouvelle alimentation de l’EA(FR)DJ n’est possible qu’après désexcitation de ce dispositif par la mise sur « Arrêt » puis sur « Marche » du ZDJ par le CRL.

Dispositif anti-pompage
Position du dispositif anti-pompage
PRINCIPE de la COMMANDE ÉLECTRIQUE du JRT 
Le circuit électrique nécessite un certain nombre de composants pour permettre la commande à l'ouverture ou à la fermeture du disjoncteur. 
 
Il s'agit là d'un schéma de principe. 
 
Les schémas véritables plus complets peuvent varier d'un engin moteur à un autre.

1).  
Le CRL ferme le sectionneur batterie H :  
• La lampe LSDJ s’allume,  
• Le contact QM0 se ferme.

fermeture du sectionneur batterie
Fermeture du sectionneur batterie

2). 
Le CRL monte le pantographe :  
• Le contact QLM se ferme,  
• Le contact Q30 se ferme,  
• Le contact HMC se ferme.

le crl monte le pantographe
Le CRL monte le pantographe

3). 
Le CRL ferme le ZDJ
• Préparation de la fermeture du disjoncteur.

le crl ferme zdj
Le CRL ferme ZDJ
4). 
Le CRL appui sur BPDJ (2 secondes) : 
• Le coffret VA est alimenté et la VA armée.

le crl appui sur bpdj
Le CRL appui sur BPDJ (2 secondes)

5). 
Le coffret VA alimenté, ferme et ouvre ses contacts associés : 
EA(MT)DJ est alimenté, 
• Le coffret VA est également alimenté par un contact VA.

la va ferme et ouvre ses contacts associes
Le coffret VA alimenté, ferme et ouvre ses contacts associés

6). 
EA(MT)DJ est alimentée : 
• Le contact associé sur la branche de C(ali)DJ se ferme,  
C(ali)DJ est alimentée.

ea(mt)dj est alimentee
EA(MT)DJ est alimentée
7). 
C(ali)DJ ferme ses contacts associés : 
EV(FR)DJ est alimentée,  
QDJ est alimentée, 
Le DJ se ferme, 
• LS DJ s’éteint. 
 
Le disjoncteur est fermé.

c(ali)dj ferme ses contacts associés
C(ali)DJ ferme ses contacts associés

8). 
QDJ est alimentée ce qui provoque : 
• La fermeture du contact QDJ pour l’automaintien de QDJ
• L’ouverture du contact normalement fermé sur la branche de C(ali)DJ
 
Nota :  
QDJ se maintient excitée tant que le disjoncteur est fermé,  
• Cette disposition s’oppose au réenclenchement automatique du disjoncteur après une disjonction tant que le ZDJ est enclenché (assimilable au dispositif anti-pompage du DBTF), 
• Pour obtenir le réenclenchement du disjoncteur, il faut désexciter QDJ en ramenant le ZDJ sur « Arrêt », et de recommencer le cycle de fermeture

qdj est alimentee
QDJ est alimentée

9). 
C(ali)DJ est désexcitée : 
• Le contact C(ali)DJ sur la branche de QDJ s’ouvre,  
QDJ reste fermé par son contact d’automaintien,  
 
• Le contact C(ali)DJ sur la branche de EV(FR)DJ s’ouvre,  
EV(FR)DJ n’est plus alimentée,  
 
• Le disjoncteur se maintien fermé par l’alimentation EA(MT)DJ.

c(ali)dj est desexcitee
C(ali)DJ est désexcitée

10). 
Le CRL relâche BPDJ :  
• Le coffret de veille automatique reste alimenté,  
QDJ n'est plus alimentée, 
• Son contact associé se ferme, 
• Le disjoncteur se maintien fermé.

Nota :
• En cas de défaut, le contact correspondant situé sur la branche de maintien du disjoncteur s'ouvre et provoque l'ouverture du disjoncteur,
QDJ étant toujours alimentée et son contact ouvert sur la branche de C(ali)DJ, empêche la refermeture du disjoncteur par appui sur BPDJ,
• Pour pouvoir fermer le disjoncteur, il est nécessaire d'ouvrit ZDJ et de recommencer le cycle de fermeture.

le crl lache bpdj
Le CRL relâche BPDJ
Détection d'une surintensité
Le relais QD est alimenté dans le cas :
• Ou une surintensité serait détectée et permet l'ouverture du disjoncteur sans désexciter EA(MT)DJ,
• Ou le disjoncteur se fermerait sur un court-circuit.

alimentation du relais qd
Alimentation du relais QD

Le relais QD est alimenté il provoque :
• L'ouverture du disjoncteur,
EA(MT)DJ reste alimentée,
• La lampe LSDJ s'allume.

le disjoncteur s'ouvre
Le disjoncteur s'ouvre

Pour pouvoir refermer le disjoncteur il est nécessaire d'ouvrir ZDJ avant de recommencer le cycle de fermeture.

Titre	ouverture de zdj
Ouverture de ZDJ

ANIMATION sur la COMMANDE ÉLECTRIQUE du DISJONCTEUR
Animation résumant la fermeture et le maintien fermé du disjoncteur y compris la surintensité
.
animation circuit electrique
Animation de fermeture et de maintien fermé du DJ