La TVM 300
(Transmission Voie Machine)








Mon texte simple
Mon texte simple
GÉNÉRALITÉS
La TVM 300

• La TVM 300 constitue la première évolution de la signalisation de cabine (CAB Signal) et apparaît avec l’ouverture de la LN2 (LGV Atlantique),
• Le TGV Atlantique circulant à 300 km/h, la signalisation est appelée TVM 300,
• La longueur des cantons est ramenée à 2000 m (2100m), 
• La distance de freinage à 300 Km/h est de 10000 m (soit 5 cantons),

• La TVM 300 est un système de transmission de données analogique :
     • Elle peut générer un maximum de 18 consignes de vitesse. Seules 14 sont utilisées actuellement,
     • Les consignes de vitesse sont complétées par un maximum de 14 informations ponctuelles, dont 11 sont utilisées actuellement,
     • Le système de transmission des informations est basé sur un circuit de voie à fréquence modulées du type UM 71 à joints électriques de séparation,
     • Le système transmet une fréquence de base, modulée par une valeur de fréquence fonction de l'information à transmettre.




• Le COVIT (contrôle de vitesse) associé au système, contrôle la vitesse par palier,
     • La distance but ou le profil de la ligne ne sont pas pris en compte,


• Une rame TGV équipée en TVM 300 ne peut pas circuler sur une ligne équipée de la TVM 430.

celle-ci conjuguée à l’augmentation de vitesse, permet un espacement des trains à 4 mn, soit un débit théorique de 12 trains à l’heure.



Par rapport au CAB Signal, l’indication VL 
 disparaît et est remplacée par l’indication 300 (chiffre noir sur fond vert).




Une indication d’attention (dite prémonitoire) apparaît, constituée par le clignotement de l'indication 300,

Un nouveau palier à 270 km/h est créé,

Une séquence d’arrêt se présente sous la forme suivante :
• 300, 300 clignotant (annonçant une vitesse restrictive) 270A, 220A, 160 A et 000.


En fonction des contraintes de découpage de la longueur des cantons (aiguille, bifurcation...), il peut arriver que la longueur d'un canton s'en trouve réduite.
• Si la longueur d'un canton est supérieure à 570 m, on parle de section tampon réduite,
• Si la longueur d'un canton est inférieure, mais reste quand même supérieure à 100 m, ce qui est la taille minimale d'un canton, on parle de section tampon minimale. 
Dans le cas d'une séquence de freinage sur un canton de longueur normale, l'indication 160 est affichée suivit de l'indication 000 (le contrôle de vitesse dans cette dernière zone est de 170 Km/h).
Dans le cas d'un freinage avec une section tampon réduite on intercale une indication de vitesse de 080 située entre l'indication 160 et l'indication 000 (le contrôle de vitesse dans les zones 080 et 000 est alors de 90 Km/h).
Dans le cas d'un freinage avec une section tampon minimale, on intercale une indication de vitesse de 080 située entre l'indication 160 et l'indication 000, mais en plus, une balise d'information ponctuelle de limitation à 65 Km/h est placée dans la section 000.

La TVM 300 permet également d'implanter des limitations de vitesse permanente (franchissement d'aiguillage pour itinéraire de contresens) ou temporaires (travaux) sur certaines sections. Ces limitations sont de 220 Km/h, 160 Km/h et 80 Km/h.

Dans le cas de travaux avec vitesse encore plus réduite, on peut combiner ces ralentissements avec la signalisation latérale classique pour travaux, puisque celle-ci est observable quand la vitesse est de 160 ou 80 Km/h.

L'augmentation de la vitesse rendant très difficile l'observation de la signalisation au sol, celle-ci est alors embarquée, et repose sur l'observation par le conducteur de consigne de vitesse présentées par des visualisateurs situés sur le pupitre de conduite :
• Les changements d'indications plus restrictives présentées sur les visualisateurs se font au franchissement des repères,
• Les changements d'indications libératrices sont présentées aux visualisateurs en n'importe quel endroit de la ligne.

Les CONSIGNES de VITESSE
Mon texte multi-lignes
Consigne de vitesse en TVM 300

Indication de marche normale : 300 km/h
Cette indication autorise la circulation à la vitesse de 300 km/h, 
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 315 km/h.

Indication 300 Cli
Cette indication autorise la circulation à la vitesse de 300 km/h dans le canton ou se situe le train, mais indique au conducteur qu'il est susceptible de recevoir l'indication 270A à l'entrée du canton suivant,
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 315 km/h.

Indication d'annonce à 270 km/h
Cette indication commande au conducteur de ne pas dépasser la vitesse de 270 km/h à l'entrée du canton suivant,
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 285 km/h.

Indication d'annonce à 220 km/h
Cette indication commande au conducteur de ne pas dépasser la vitesse de 220 km/h à l'entrée du canton suivant, 
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 235 km/h.

Indication d'annonce d'exécution de vitesse à 220 km/h
Cette indication commande au conducteur de ne pas dépasser la vitesse de 220 km/h dans le canton,
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 235 km/h.

Indication d'annonce à 160 km/h
Cette indication commande au conducteur de ne pas dépasser la vitesse de 160 km/h à l'entrée du canton suivant,
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 170 km/h.

Indication d'annonce d'exécution de vitesse à 160 km/h
Cette indication commande au conducteur de ne pas dépasser la vitesse de 160 km/h dans le canton, 
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 170 km/h.

Indication d'annonce à 080 km/h
Cette indication commande au conducteur de ne pas dépasser la vitesse de 080 km/h à l'entrée du canton suivant,
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 90 km/h.

Indication d'annonce d'exécution de vitesse à 80 km/h
Cette indication commande au conducteur de ne pas dépasser la vitesse de 080 km/h dans le canton, 
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 90 km/h.

Indication d'annonce d'arrêt
Cette indication commande au conducteur de s'arrêter avant le premier repère rencontré. Elle peut être présentée après une limitation de vitesse à 80 (indications 80A ou 80E) mais aussi après une limitation de vitesse à 160 (indication 160E),
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 90 km/h, ou 170 km/h si cette indication est présentée après un 160E.

Indication d'exécution de marche à vue
Cette indication commande au conducteur de marcher à vue et de s'arrêter avant le premier repère rencontré. Elle autorise la pénétration d'un train en canton occupé, 
Le COVIT déclenche une prise en charge lorsque celle-ci excède 35 km/h.

ENTRÉE sur une LIGNE LGV
L'entrée sur une LGV est repérée par :   
• Un tableau de rappel 
tableau de rappel cab
 ou 
tableau de rappel tgv
 en lettres blanches sur fond noir installé sur le dernier signal de cantonnement au sol,
• Il est précédé par des tableaux à distance 
tableau à distance cab
 ou 
tableau à distance tgv
 en lettres noires sur fond blanc complétés par des mirlitons.

signalisation d'entree sur lgv
Signalisation d'entrée sur LGV
Mon texte simple
Initialisation 
 
Quand un train arrive sur une LGV en venant d'une ligne classique, il passe au-dessus d'une boucle au sol qui déclenche le basculement de l'affichage de bord vers le système de signalisation de cabine (ou CAB Signal). Cette transition est réalisée, la plupart du temps, au franchissement du dernier signal lumineux classique. Cette opération s'appelle « armement du CAB Signal ». Immédiatement en aval du point d'armement, un contrôle est effectué afin de vérifier que les systèmes de bord ont bien permuté vers le système TVM. Ce contrôle est réalisé par une balise KVB qui transmet une information spécifiquement créée à cet effet (KAR). Si le CAB Signal n'est pas activé, un freinage d'urgence est déclenché automatiquement. Ce dispositif permet d'éviter qu'une rame circule sur une LGV sans système TVM armé. Pour être sûr que la TVM est armée sur une LGV, un autre contrôle est effectué par le KARM (contrôle d'armement). 
 
Un train quittant une LGV voit son système d'affichage TVM désactivé tandis que le système de contrôle de la vitesse pour lignes classiques, s'il existe, est activé (par exemple le KVB si on est en France). Cette opération s'appelle « désarmement du CAB Signal » et s'effectue de façon analogue à l'armement. Un passage sur une balise KVB (DKAR) inhibe le mode « LGV » du contrôle KVB à bord, puis un passage sur une boucle inductive désarme le CAB Signal.


• Après franchissement du dernier panneau en signalisation latérale, le conducteur vérifie que la signalisation de cabine entre en service :
     • Si tel n'est pas le cas, il doit procéder à un armement manuel,
     • Dans un premier une information 220E apparaît pendant quelques secondes pour vérifier le système de signalisation de l'appareillage de la motrice,
     • Dans un deuxième temps une indication de vitesse apparaît.
Nota : La vitesse d'entrée sur LGV peut être plus importante.

entree sur lgv
Entrée sur LGV
CIRCULATION sur LGV
Lorsque le train circule sur LGV, des consignes de vitesse sont transmissent directement en cabine par la TVM (Transmission Voie Machine).
Ces consignes de vitesse peuvent être compléter par des ordres ou informations ponctuelles lorsque la vitesse autorisée est ne dépasse pas 220 km/h. 
Les signaux employés sont :
- ceux utilisés en signalisation au sol, décrits dans le titre I,
 - des signaux spécifiques, repères ou jalons de manœuvre.
Leur description et leur fonction sont précisées au chapitre 2.
Lorsque la signalisation de cabine donne un ordre d’arrêt différé ou impose la marche à vue, des repères sont implantés au sol pour matérialiser le point à ne pas dépasser.
Le conducteur règle la vitesse de sa circulation en respectant notamment la plus basse des vitesses affichées ou prescrites.

Rappel : L'espacement des trains est assuré par un cantonnement fixe. Chaque canton est délimité par un repère.

Le système de contrôle de vitesse contrôlant la vitesse du train intervient après le franchissement du repère où la consigne de vitesse doit être effective au cas ou l'action de freinage du conducteur serait nulle ou insuffisante. L'arrêt du train devant être obtenu impérativement avant le point à protéger, une zone tampon est intercalée entre le point d'arrêt prévu (repère) et le point à protéger.

zone tampon
Zone tampon

La longueur de la zone tampon est fonction des conditions d'exploitation et peut être de longueur plus ou moins grande :
• Lorsqu'elle est égale à la longueur d'un canton, on parle de section tampon normale, (ralentissement sur 4 cantons),
• Lorsqu'elle est inférieure à la longueur d'un canton mais supérieure à 570 m du point à protéger, on parle de section tampon réduite, (ralentissement sur 5 cantons),
• Lorsqu'elle est inférieure à 570m mais supérieure à 100 m du point à protéger, on parle de section tampon minimale, (ralentissement sur 5 cantons).

SÉQUENCE D'ARRÊT
Séquence d'arrêt avec zone tampon normale.
La séquence d'arrêt en TVM 300 se décompose ainsi :
• Une information d'attention clignotante à 300 km/h, annonçant la séquence de ralentissement,
• La séquence de ralentissement s'étend ensuite sur 4 cantons, (arrêt sur repère F ou Nf),
• Cette séquence est suivi d'un canton tampon.
 
sequence arret sur repere f zone tampon normale
Séquence d'arrêt sur repère F zone tampon normale
sequence arret sur repere nf zone tampon normale
Séquence d'arrêt sur repère Nf zone tampon normale
Séquence d'arrêt avec zone tampon réduite.
La séquence d'arrêt en TVM 300 se décompose ainsi :
• Une information d'attention clignotante à 300 km/h, annonçant la séquence de ralentissement,
• La zone tampon étant réduite (la longueur d'un canton et 570m), une information 80A est intercalée dans la séquence de ralentissement qui s'étend sur 5 cantons, (arrêt sur repère Nf),
• Cette séquence est suivi d'un canton tampon. 

sequence arret sur repere nf zone tampon reduite
Séquence d'arrêt sur repère Nf zone tampon réduite
Séquence d'arrêt avec zone tampon minimale.
La séquence d'arrêt en TVM 300 se décompose ainsi :
• Une information d'attention clignotante à 300 km/h, annonçant la séquence de ralentissement,
• La zone tampon étant minimale (inférieure à 570m mais supérieure à 100m), une information 80A est intercalée dans la séquence de ralentissement qui s'étend sur 5 cantons, (arrêt sur repère Nf),
• Un contrôle ponctuel à 65 km/h complète la séquence de ralentissement,
• Cette séquence est suivi d'un canton tampon.

sequence arret sur repere nf zone tampon minimale
Séquence d'arrêt sur repère Nf zone tampon minimale
LIMITATION de VITESSE
Limitations permanentes de vitesse
Les limitations permanentes de vitesse sont réalisées uniquement en signalisation de cabine.
Ces limitations de vitesse font l'objet de séquence de ralentissement :
• Limitation à 220 km/h avec l'indication "220E",
• Limitation à 160 km/h avec l'indication "160E",
• Limitation à 80 km/h avec l'indication "80E".


Séquence pour limitation de vitesse à 220 km/h
Mon texte multi-lignes
Mon texte multi-lignes
Mon texte multi-lignes
Mon texte multi-lignes
Mon texte multi-lignes
Mon texte multi-lignes